ANNE-FRANCOISE JACCOTTET

Choisir Dionysos

Les associations dionysiaques ou la face cachée du dionysisme

 

(2003) 21 x 27 cm. Band I: 208 Seiten, Band II: 368 Seiten.

32 Abbildungen, 1 Karte, Bibliographie, Indices. English Summary.

Fadengeheftet, Broschur.

ISBN 978-3-905083-18-7.

CHF 110.-, ca. € 95.-, ca. $ 95.-

Les livres

Honorer Dionysos en marge des cultes officiels, tel a été le choix de milliers de

Grecs et de Romains, d’un bout à l’autre du bassin méditerranéen. Les associations dionysiaques, méconnues aujourd’hui, ont joué un rôle capital dans le développement de la vie religieuse: elles ont permis l’évolution douce et constante du culte bachique depuis l’époque hellénistique jusqu’à l’extrême fin du paganisme.

Deux cents inscriptions grecques et latines traduites et commentées (volume 2) révèlent cette face cachée du dionysisme et permettent de reprendre dans une perspective nouvelle les thèmes majeurs des études dionysiaques (volume 1).

Tout en démontant quelques a priori de la recherche moderne, cette étude aux multiples facettes suscite une réflexion originale sur le courant dionysiaque, sur son évolution et son intégration à la société antique; Dionysos s’y révèle sous un autre jour, moins unifié, moins extrême aussi: un Dionysos de tous les jours.

 

 

L’auteur

Anne-Françoise Jaccottet a accompli son cursus universitaire è Lausanne en archéologie, grec et latin. Cette triple formation l’a très tôt orientée vers des recherches qui prennent en compte l’ensemble d’une thématique, sans subir le cloisonnement artificiel des disciplines modernes. Touchée en particulier par le virus dionysaque contracté auprès de Claude Bérard, elle prépare actuellement, sous l’égide du Fonds national suisse de la recherche scientifique, une étude sur les sanctuaires bachiques qui rassemblera toutes les sources disponibles et proposera, dans un volume d’analyses, différents éclairages de qu’ont pu être les lieux de culte dionysiaques, dans la réalité architecturale comme dans l’imaginaire. Elle est chargée de cour en archéologie classique à l’université de Genève.